MARTIN KABWELULU LABILO
MINISTRE DES MINES

Mot du Ministre :

INDABA 2017 DU 06-09 Fév 2017 Conférence mondial sur l'investissement dans la chaîne de valeur minière en Afrique, toutes infos en directe sur notre compte Twitter
La Formation des Experts du Ministère des Mines dans le Cadre de l'Opérationnalisation et l'utilisation effective de la plate-forme "Guichet Unique Intégral du Commerce Extérieur" de la Rép Dém du Congo le 30-31 Janvier 2017
La Formation des Experts du Ministère des Mines dans le Cadre de l'Opérationnalisation et l'utilisation effective de la plate-forme "Guichet Unique Intégral du Commerce Extérieur" de la Rép Dém du Congo le 30-31 Janvier 2017
Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo
S.E Monsieur le Premier Ministre Samy Badibanga devant la FEC sur la croissance économique de notre pays.
S.E Monsieur le Premier Ministre Samy Badibanga déclarant son patrimoine à la Cour Constitutionnelle comme exige la transparence
Son Excellence Monsieur Martin Kabwelulu, Ministre des Mines de la RDC, lors de son allocution à la Conférence Minière d'INDABA, édition 2016, à Cape Town en Afrique du Sud le 08 février 2016
Visite de Son Excellence Monsieur Martin Kabwelulu, Ministre des Mines, au stand de l'ITIE-RDC lors la Conférence Minière d'INDABA, édition 2016, à Cape Town en Afrique du Sud le 07 février 2016
Le Cabinet de Son Excellence Monsieur le Ministre des Mines est situé au 3ème Etage de l'Hotel du Gouvernement
"Modernisation de l'administration publique" : une vue de l'une des salles des réunions que compte l'Immeuble du Gouvernement de la RDC
Exploitation minière à Kolwezi en République Démocratique du Congo
Transformation des produits miniers en République Démocratique du Congo
Production des Cathodes de cuivre en République Démocratique du Congo
Atelier sur l'audit institutionnel et organisationnel du Ministère des Mines
DOCUMENTS

Gestion
des Opérateurs Miniers


STATISTIQUES

LIENS UTILES

 

La RDC dispose  désormais d'un outil efficace devant lui permettre de lutter contre l'exploitation illégale de ses ressources naturelles : le Certificat CIRGL/RDC. Daniel Mukoko Samba, Vice-premier et ministre en charge du Budget a, au nom du Premier ministre Matata empêché, présidé la cérémonie de lancement officiel du Certificat CIRGL/RDC, mardi 24 juillet au Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa en présence de plusieurs délégués venus des pays membres de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL).

 

Ce précieux document est la résultante du Pacte sur la Sécurité, la Stabilité et le Développement dans la région des Grands Lacs signé par les chefs d'Etat le 15 décembre 2006 à Nairobi. Cette volonté des chefs d'Etat a été réaffirmée le 15 décembre 2010 à Lusaka à travers l'adoption de six outils de lutte contre l'exploitation illégale de ressources naturelles. Il s'agit de la création d'un mécanisme de certification régionale pour les chaînes d'approvisionnement en ressources naturelles, l'harmonisation des législations nationales des Etats membres, la mise sur pied d'une base de données régionale des flux de minerais, de la formalisation du secteur minier artisanal, du mécanisme d'apprentissage par les pairs dans le cadre de l'ITIE et du mécanisme d'alerte rapide. Dans son allocution de circonstance, Mukoko a rendu un vibrant hommage à tous les Chefs d'Etat de la région qui ont déclenché la lutte contre l'exploitation illégale des ressources naturelles. Il a réaffirmé la ferme volonté du gouvernement piloté par le premier ministre Matata de rompre le lien entre l'exploitation minière et les groupes armés.

 

Le Vice-premier ministre en charge du Budget a révélé que l'exécutif entend envoyer dans les tout prochains jours une équipe mixte Mines-FARDC dans les zones minières afin de mettre fin à l'existence des groupes armés et à la guerre. Il a invité tous les Etats membres de la CIRGL à mettre fin à la guerre dans la région et à se conformer aux mécanismes de certification. Le représentant de Matata a profité de cette occasion pour exhorter les autres pays membres de la CIRGL à emboîter les pas à la RDC, question d'enrayer la fraude. Pour sa part,  le Secrétaire général de la CIRGL Ntumba Lwaba n'a pas caché son immense joie à l'occasion du lancement du Certificat CIRGL/RDC. Selon lui, ''à maints égards, le gouvernement de la RDC vient de contribuer à une avancée significative de la mise en œuvre autant du protocole que de la Déclaration des Chefs d'Etat et de gouvernement de lutter contre l'exploitation illégale des ressources naturelles adoptée à Lusaka en décembre 2010''.

Pour lui, les Chefs d'Etat ont établi avec certitude qu'il existe un lien étroit entre la persistance et la récurrence des groupes armés, des conflits endémiques et chroniques, et la persistance de l'exploitation illégale des ressources naturelles. ''Il s'agit alors de couper le cordon ombilical entre ces deux phénomènes négatifs qui font que bon nombre des nos Etats demeurent des Etats fragiles, et la Région des grands Lacs une région fragilisée et instable, malgré l'immensité et la haute qualité de ses ressources naturelles et humaines'', a-t-il indiqué.

Le Secrétaire Exécutif de la CIRGL a soutenu qu'à travers une coopération régionale soutenue et fructueuse, autant économique, sociale, culturelle et judiciaire, que la région des Grands Lacs, aux ressources naturelles et humaines immenses et diversifiées, donnera une autre image d'elle à l'Afrique et au monde. Une image radieuse, d'une région de Paix de sécurité, de stabilité et de développement durable. Le numéro un de la CIRGL a indiqué qu'une unité technique de l'initiative régionale sur les ressources naturelles a été mise en place grâce à la contribution financière de l'UE, l'UA, la BAD et l'USAID. Il a loué la mise en place d'un Centre conjoint de fusion des renseignements, d'une équipe militaire d'évaluation, du JVM et du concept d'opération de la FIN.

 

Kabwelulu confiant

Martin Kabwelulu, ministre des Mines, au cours du point de presse tenu quelques minutes après la cérémonie de clôture de la 8ème réunion du Comité de lutte contre l'exploitation illégale des ressources naturelles dans la Région des Grands Lacs, s'est dit confiant en ce qui concerne le respect du Certificat étant donné tous les Etats membres de la CIRGL sont engagés dans la lutte et sont sur le point d'emboîter les pas à la RDC. Répondant à une question relative aux minerais étiquetés au Rwanda, il a soutenu que tous les minerais doivent être étiquetés et emballés. Selon lui, le Certificat CIRGL ne peut intervenir qu'à l'exportation. En complément d'informations, le professeur Ntumba Lwaba a révélé que des mécanismes de contrôle et de traçabilité sont institués au niveau de son institution de manière à décourager toute fraude. Toutefois, a-t-il indiqué, la CIRGL dispose d'une banque des données à même de procéder des audits.

Gudule BWALYA 

VIDEOS
A LA UNE
info :
Vous devez publier un lien de menu vers le composant iCagenda!
Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
COURS DES METEAUX